Il y a visiteur(s) sur cette page. Bonne visite !

vendredi 3 juillet 2015

Une italienne convertie à l'islam a rejoint Daech (ÉI) et persuadé sa famille de la suivre

(The Independent) | Cette nouvelle fascine l’Italie. En l’espace de quelques années, une jeune femme instruite et articulée s’est convertie à l’islam, puis s’est radicalisée, a rejoint Daech en Syrie, et a persuadé sa famille de l’y rejoindre.

Elle s'est convertie du catholicisme à l'islam et se réjouit du massacre des 'mécréants'
Fatima Az Zahra, née Maria Giulia Sergio, catholique romaine, a participé à un talk show télévisé en 2009 où elle a débattu âprement avec des politiciens de droite suite à sa conversion à l’islam.

Après avoir épousé un cuisinier local de pizza d’origine marocaine, la femme de 27 ans originaire de Naples, surnommée « Lady Jihad » par la presse italienne, a rejeté l’islam modéré de son mari et l'a quitté pour un Albanais, Aldo Kobuzi, qui « avait une bonne interprétation de l’islam », selon ce qu’elle a dit à une amie avant de se rendre en Syrie avec M. Kobuzi et la mère de celui-ci en septembre.

Mais ce qui assomme les Italiens, c’est la nouvelle de la conversion de sa mère, de son père et de sa sœur, de fervents catholiques, et leur projet de partir pour la Syrie avant qu'ils ne soient arrêtés par la police mercredi de cette semaine.

Dans des conversations via Skype avec sa famille en mars, Lady Jihad les a implorés de la rejoindre dans l'État islamique : « C’est l’État parfait, un vrai paradis », a-t-elle dit, ajoutant qu’il y a de la « nourriture en abondance », des «soins médicaux» et des «règles rigides, y compris pour le code vestimentaire».

Sa sœur Marianna, 31 ans, semblait la plus motivée à partir pour le Moyen-Orient. Sa mère, Assunta Buonfiglio, 60 ans, a finalement été convaincue par la promesse que Daech lui fournirait une machine à laver, a rapporté le journal La Repubblica. Son père, Sergio Sergio, 61 ans, avait récemment quitté son emploi puisque la famille projetait de quitter l’Italie.

Il semble que seule la grand-mère avait des facultés suffisantes pour résister à l'offre d’une vie avec des tueurs médiévaux dans la Syrie en proie à la guerre.  Elle a été décrite par sa petite-fille jihadiste comme une «mécréante qui mérite d’être abandonnée ». [...]

Retour sur l'émission de 2009, Les femmes et l’islam, que la télévision rediffuse maintenant à répétition : Lady Jihad, diplômée en sciences biologiques, cherchait à convaincre les parlementaires conservateurs de la nécessité de tolérer et de respecter les différentes cultures.

Ses vues ont toutefois radicalement changé depuis qu’elle a épousé l’idéologie toxique de Daech : «Ici nous tuons les mécréants afin d'étendre l'État islamique. Nous ne voulons pas être amis avec eux, nous ne voulons rien avoir à faire avec eux», a-t-elle dit à sa famille via Skype.

«Ce ne sont pas des paroles lancées en l’air, ce sont des obligations ... Vous devriez voir ce que font les moudjahidin pour l'amour d'Allah ... des jeunes de 15 et 16 ans tuent 50 mécréants … C’est ce que nous devons faire pour étendre l'État islamique.»

Cinq Albanais, y compris la tante de M. Kobuzi, Arta Kacabuni, 41 ans, de Grosseto en Toscane, et son oncle, Baki CoKu, 37 ans, arrêté pendant un voyage en Albanie, ainsi qu’un ressortissant canadien, ont également été arrêtés. [...]

Maria Giulia Sergio (« Lady Jihad ») a convaincu la majorité de sa famille de la rejoindre en Syrie
Lieu : Saint-Hyacinthe, QC, Canada

0 commentaires

Publier un commentaire

Commentaires Facebook

Article 3 : « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. » - Déclaration universelle des Droits de l'Homme, 1948